Téflon ou céramique : que choisir pour ses poêles ?

Sommaire

Si cuisiner dans des ustensiles en Téflon évite de voir adhérer les aliments, il n'en reste pas moins que ce composant chimique semble comporter quelques risques non négligeables pour la santé. Faut-il alors préférer la céramique ? Comparaison et réponses dans notre astuce.

Qu'est-ce que le Téflon ?

On appelle Téflon (marque déposée), le composé chimique qui recouvre poêles et autres ustensiles de cuisson anti-adhésifs. Il s'agit du PTFE (pour polyétrafluoroéthylène) qui présente les caractéristiques suivantes :

  • non-toxique à basses températures ;
  • toxique à partir de 230°C ;
  • peut s'avérer mortel pour certains animaux lorsqu'il est soumis à une température supérieure à 350°C : exposé à de telles températures, il entraîne - chez l'homme - des symptômes similaires à ceux de la grippe ;
  • dégage des substances toxiques pendant la cuisson, susceptibles de migrer vers les aliments ;
  • produit des gaz à effet de serre.

Ceci s'explique par le fait que, pour fabriquer du Téflon, il est nécessaire d'employer du C8 appelé aussi PFOA, l'acide perfluorooctanoïque. Or, depuis 2005, le PFOA est jugé cancérigène : il a été démontré qu'il était à l'origine de certains cancers chez les animaux victimes d'émissions de PFOA par le sol et l'eau.

 

Poêles en céramique : sont-elles toxiques ?

Tendant à vouloir détrôner les outils de cuisson en Téflon, les poêles en céramique font une entrée fracassante en cuisine car :

  • les aliments n'adhèrent pas pendant la cuisson ;
  • elles limitent l'emploi de matières grasses ;
  • elles permettent de cuisiner de façon saine ;
  • elles ne contiennent ni PTFE, ni PFOA : l'absence de ces deux composants leur vaut l'appellation de poêles vertes.

Mais ces poêles présentent aussi des inconvénients importants, à savoir :

  • leur durée de vie est assez limitée : il a été constaté que les poêles vertes perdent de leur efficacité à l'usage ;
  • leur procédé de fabrication n'est pas encore garanti sans danger pour la santé :
    • le recul étant insuffisant, il est encore impossible à l'heure actuelle d'assurer que les nanomatériaux qui entrent dans la composition des poêles en céramique n'auront à moyen ou long terme aucune incidence fâcheuse pour l'homme, l'animal ou l'environnement ;
    • d'ailleurs, un doute plane déjà : les nanomatériaux relevant de la nanotechnologie seraient susceptibles d'entraîner une altération de l'ADN chez l'humain.

Maintenant que votre choix est fait, il vous reste encore des astuces à découvrir :